Bientôt un nouveau numéro de Zélium

flock-valium

Merci qui?

Zélium le journal satirique sans publicité, sans actionnaires et sans conservateurs sort enfin un nouveau numéro. C’est pourquoi il a encore besoin de vous.

Cela fait presque trois ans que la nouvelle formule à thème unique est sortie en kiosques. Depuis décembre 2014, nous avons publié 9 numéros thématiques, mais nous n’avons pas eu assez de réserves pour lancer un n°10. Car Zélium n’a ni banquiers, ni actionnaires, ni riches mécènes.

Le patron de la presse libre de qualité, c’est vous

Ses seuls patrons, c’est vous, qui le lisez, qui le financez en l’achetant en kiosque ou en faisant vos emplettes sur la boutique en ligne, ou juste en mettant main au portefeuille pour faire un don. Sans oublier tous les contributeurs et contributrices, tou-te-s les activistes de la liberté de la presse qui le font vivre au quotidien. Bénévolement faute de mieux, comme on dit.

Ensemble, nous avons passé les derniers mois à payer une part importante des dettes du journal, et en échelonnant le reste. La rédaction travaille enfin, le cœur plus léger, à un nouveau numéro, et il avance à grands pas. C’est pourquoi nous nous tournons à nouveau vers vous, afin de reprendre du souffle et sortir un nouveau, magnifique, magazine satirique.

zelium_couv_7to9_small

Quelques détails de taille

Le journal est très apprécié de ceux et celles qui le connaissent, il est très reconnu comme on dit, mais reste trop peu connu.

Pour jouer cartes sur table, pour atteindre l’équilibre en kiosques entre les coûts d’impression et de distribution, il faut au minimum vendre 25% des exemplaires mis en place alors que, en moyenne nous sommes resté autour des 20% sur les 9 numéros parus. Sans campagnes de pub. Ainsi, sur un tirage de 12.000 exemplaires, nous en diffusons dans le réseau presse à peu près 10.000. Un chiffre à comparer avec les quelque 25.000 points de vente du réseau en France métropolitaine. Impossible donc d’être présent dans tous les kiosques, ce qui limite encore notre visibilité, et augmente la difficulté de nous trouver.

Rappelons que Zélium reste un projet autofinancé. Les contributeurs et les autres permanents, ne sont pas rémunérés pour leur leur travail, la publication de leurs œuvres ou leurs articles… Seuls les intermédiaires techniques le sont, à savoir notre imprimeur et les deux distributeurs : les Messageries lyonnaises de presse (MLP) dans les kiosques, et Pollen Diffusion dans les librairies.

zelium_couv_4to6_small

Dans le passé, Zélium a été en mesure de signer jusqu’à 4 contrats d’insertion à temps partiel afin notamment de développer une activité d’édition. Des emplois de moins en moins “aidés” (des CUI, contrats uniques d’insertion) qui exonéraient l’association d’une partie de certaines cotisations patronales. Pendant une période l’association a réussi à prendre en charge plus de 80% des salaires nets versés aux salariés (20h par semaine, base Smic). Mais depuis mars 2017 le journal n’a plus aucun salarié. Ce qui ne nous empêche pas de continuer.

Bien sûr, nous avons aussi déposé un dossier de subvention, pensant que dans le budget annuel des « aides publiques à la presse », qui dépasse les 700 millions € par an, nous pourrions avoir quelques miettes. Nous avons déposé en avril 2016 une première demande d’aide au ministère de la Culture, au titre des publications « à faible ressource publicitaire », un euphémisme pour notre journal. Malheureusement, notre dossier avait été recalé car les comptes de l’association n’étaient pas certifiés par un commissaire aux comptes… Une nouvelle subvention a été depuis demandée : on attends toujours la réponse.

zelium_couv_1to3_small

Voilà, vous savez l’essentiel, chères lectrices, chers lecteurs : libre à vous, selon vos moyens, de redonner un nouveau souffle au journal et repartir de plus belle…

Selon les fonds récoltés nous envisageons soit une diffusion hors kiosques, soit retour en kiosque à tirage réduit pour un ciblage encore plus fin (encore un euphémisme) des points de vente, soit, soyons fous, un retour en kiosque en fanfare, en réservant une partie des sommes collectées à la promotion du journal, qui rappelons-le encore une fois, est très reconnu mais encore très peu connu.

Merci de votre soutien, merci aussi de nous faire connaître.

L’équipe du Zélium

www.zelium.info + www.zelium.info/boutique
Facebook : www.facebook.com/zeliumofficiel/
Twitter : @journal_Zelium